New pharmacy cialis australia online viagradirect.net with a lot of generic and brand medicament with cheap price and fast delivery.

Epr usa

Lu sur le site Romandie.com (Suisse francophone) :
Projets d'EPR aux USA: la décision de la NRC n'émeut pas EDF

PARIS - EDF n'a pas commenté vendredi la décision du régulateur américain du
nucléaire, la NRC,

qui a repoussé la demande d'autorisation de construction d'un réacteur EPR aux
Etats-Unis, en raison

d'une incompatibilité avec l'actionnariat de sa filiale porteuse du projet, UniStar.
Jeudi, un comité de la Nuclear Regulatory Commission (NRC) a rejeté une demande
d'autorisation

déposée par UniStar, pour la construction d'un nouveau réacteur de type EPR
(modèle de 3e

génération conçu par Areva), à Calvert Cliffs, sur la côte nord-est des Etats-Unis.
Le motif de ce rejet est qu'UniStar est contrôlée à 100% par une entreprise étrangère
(EDF étant

lui-même contrôlé à 84,4% par l'Etat français), alors que la réglementation nucléaire
aux Etats-Unis

impose aux exploitants de centrales d'avoir un actionnariat majoritairement
américain.
Selon la décision du comité, diffusée par des opposants au projet, UniStar a 60 jours
pour prouver qu'elle est en

voie de conclure un partenariat qui lui permettrait de respecter cette exigence, faute
de quoi sa demande deviendra caduque.
Interrogé par l'AFP, EDF n'a pas commenté cette nouvelle.
De son côté, l'Observatoire du nucléaire, ONG française opposée à l'énergie
atomique, s'est réjouit de

cette nouvelle déconvenue majeure pour l'industrie nucléaire française et son avenir,
jugeant qu'elle n'obère

(.) pas seulement les projets d'EDF à Calvert Cliffs mais dans tous les USA, et
qu'une fois de plus, il est

démontré que le réacteur français EPR est rejeté de toutes parts.
Cependant, selon une source proche du géant français de l'électricité, cette décision
n'est pas une surprise pour le

groupe et ne remet pas en cause ce projet sur le fond, la NRC s'étant contentée
d'appliquer la réglementation en

matière de détention des exploitants nucléaires, sans se prononcer sur la validé du
projet en termes techniques ou de sûreté.
Le groupe sait qu'il doit trouver un nouveau partenaire américain pour construire de
nouveaux réacteurs nucléaires

aux Etats-Unis depuis l'accord conclu en 2010, qui lui a donné la propriété à 100%
d'UniStar. Cette filiale était

auparavant une coentreprise avec le producteur américain d'énergie Constellation
Energy, qui a entre-temps été racheté par son concurrent Exelon. De plus, le groupe français avait admis en début d'année que les projets d'EPR américains seraient décalés dans le temps, en raison de l'essor du gaz de schiste aux Etats-Unis qui rend l'atome pour le moment économiquement moins attractif. Parallèlement aux projets portés par UniStar, EDF est resté actionnaire minoritaire de la société CENG, contrôlée désormais par le groupe Exelon, et qui exploite plusieurs réacteurs aux Etats-Unis, dont deux déjà situés à Calvert Cliffs.
Pierre SALMON
Secrétaire régional PACA&C de la SFEN
EDF - DIN - CIPN - E - FC
pierre.salmon@edf.fr
Tél. : (0) 491.748.860
Tél. mobile : (0) 608.474.010
Fax : (0) 491.748.538

Source: http://arcea.cadarache.free.fr/EPR%20USA.pdf

Donderdag 7 november

Dagboek Albanië Donderdag 7 november 2002 Minder dan twee maanden geleden kwam ik terug Elbasan. Nu ben ik weer op weg en het is nodig. Er zijn veel, te veel dingen te doen. ECE is een probleem, maar er zijn ook verheugende ontwikkelingen. In Amsterdam regent het, in Budapest is het koud en in Tirana schijnt een heerlijk najaarszonnetje. Het kost je minder dan vijf uur om in een andere wer

Ime 2007_2.qxd

KLINIKUM TERÁPIA Inkretinhatáson alapuló antidiabetikus terápia A 2-es típusú diabéteszben szenvedô betegek száma rôl a Dr. Winkler Gábor professzorral közösen írt „Inkretin- világszerte meredeken nô. A betegség súlyos szövôd- hatáson alapuló antidiabetikus terápia cukorbetegségben” ményei jelentôsen befolyásolják az életminôséget, ke- c. köny

Copyright © 2010-2014 Pdf Physician Treatment