New shop kamagra australia online tablets-au.com with a lot of generic and brand medicament with mean price and fast delivery.

Bemoredog.fi

Fiche de données de sécurité
PARTIE 1 : IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE/PRÉPARATION
ET DE LA SOCIÉTÉ /DE L’ENTREPRISE

Nom du produit : DURACELL® Ultra Lithium
Identification du produit :
Pile lithium fer disulfure
Désignations Duracell :
LF1500, FR6
Usage du produit : Source d’énergie
Date de préparation de la FDS : 8 juin 2009
Bureau européen
Oficina Suiza
Bureau américain
Numéro de téléphone en cas d’urgence : Ligne téléphonique de réponse urgente 24h/24 CHEMTREC :
+1-703-527-3887 (États-Unis d’Amérique)
PARTIE 2 : IDENTIFICATION DES RISQUES

Aspect physique : Petites piles cylindriques
APERÇU D’URGENCE
MISE EN GARDE : la pile peut exploser ou couler si elle est chauffée, désassemblée, court-circuitée, rechargée, exposée à un incendie ou à une température élevée ou insérée dans le mauvais sens. Conservez-la dans son emballage d’origine jusqu’à ce que vous soyez prêt à l’utiliser. Ne transportez pas des piles hors de leur emballage dans votre poche ou votre sac à main. Garder les piles hors de la portée des enfants. Dans certaines conditions d’utilisation incorrecte et si la pile est soumise à une ouverture forcée, le lithium exposé peut réagir avec l’eau ou l’humidité ambiante, et provoquer potentiellement des brûlures thermiques ou un incendie. Le liquide s’écoulant de la pile endommagée est inflammable et peut présenter un risque d’incendie. Classification européenne de la préparation : non classé comme préparation dangereuse. PARTIE 3 : COMPOSITION/INFORMATIONS SUR LES COMPOSANTS
Dénomination chimique
Numéro CAS
Quantité
Classification
Lithium bis-Trifluorométhanesulfonimide PARTIE 4 : MESURES DE PREMIER SECOURS
GMEL # 2510.1-EU
Page 1 of 6

Conseils généraux : les produits chimiques et les métaux contenus dans ce produit sont confinés à l’intérieur
d’un boîtier scellé. L’exposition au contenu ne devrait pas se produire sauf si la pile coule, si elle est exposée
à des températures élevées ou si elle est soumise à une utilisation mécanique, physique ou électrique abusive.
Contact avec les yeux : si la pile coule et que la matière qui s’en écoule entre en contact avec les yeux,
rincer ces derniers abondamment à grande eau pendant 30 minutes. Consulter immédiatement un médecin.
Contact avec la peau : si la pile coule et que la matière qui s’en écoule entre en contact avec la peau, retirer
les vêtements contaminés et rincer abondamment la peau exposée à grande eau pendant au moins 15 minutes.
S’il persiste une irritation, une blessure ou une douleur, consulter un médecin.
Inhalation : si la pile coule, son contenu peut être irritant pour les voies respiratoires. Déplacer la personne
affectée à l’air frais. Consulter un médecin si l’irritation persiste.
Ingestion : si la pile coule et qu’il s’est produit une irritation ou une brûlure dans la région de la bouche,
rincer la bouche et la zone péribuccale à l’eau tiède pendant au moins 15 minutes. Consulter immédiatement
un médecin en vue d’un traitement et pour écarter toute possibilité d’atteinte des voies gastro-intestinales.
Note pour le médecin : cette FDS n’inclut ni ne concerne les petites piles boutons qui peuvent être ingérées.
Les principaux composants toxiques sont le lithium, le lithium bis-trifluorométhanesulfonimide et le
sulfolane. Le volume d’écoulement potentiel anticipé est compris entre 1 et 5 ml, selon la taille de la pile.
L’écoulement maximum pour une pile de taille AA est de 1,8 ml.
PARTIE 5 : MESURES DE LUTTE CONTRE L’INCENDIE

Risques d’incendie et d’explosion : les piles peuvent exploser et dégager des produits de décomposition
dangereux lorsqu’elles sont exposées à une situation d’incendie.
Milieux d’extinction : utiliser un produit chimique sec, de la mousse d’alcool, de l’eau ou du dioxyde de
carbone en fonction de l’incendie environnant. Pour les incendies naissants, les extincteurs au dioxyde de
carbone sont plus efficaces que l’eau.
Procédures spéciales de lutte contre l’incendie : les pompiers doivent porter un appareil respiratoire
autonome à pression positive et des vêtements de protection complets. Éteindre l’incendie depuis une
distance suffisante ou une zone protégée. Refroidir les piles exposées au feu pour éviter leur rupture. Prendre
toutes les précautions nécessaires lors de la manipulation de conteneurs exposés au feu (les piles peuvent
exploser dans la chaleur de l’incendie).
Produits de combustion dangereux : la dégradation thermique peut produire des fumées dangereuses de
lithium, d’acide fluorhydrique, d’oxydes de carbone et de soufre, et d’autres produits de dégradation
toxiques.
PARTIE 6 : MESURES À PRENDRE EN CAS DE DISPERSION ACCIDENTELLE
Prévenir le personnel de sécurité en cas de dispersions importantes. Des vapeurs irritantes et inflammables peuvent se dégager des piles en cas de fuite ou de rupture. Éliminer toutes les sources d’ignition. Évacuer la zone affectée et laisser les vapeurs se dissiper. Le personnel de nettoyage doit porter des vêtements de protection appropriés afin d’éviter tout contact avec les yeux et la peau et toute inhalation des vapeurs ou des fumées. Augmenter la ventilation du local. Récupérer avec précautions les piles et les placer dans un conteneur approprié en vue de leur élimination. GMEL # 2510.1-EU
Page 2 of 6
Enlever le liquide dispersé à l’aide d’un produit absorbant et le mettre dans un conteneur en vue de son élimination. PARTIE 7 : MANIPULATION ET STOCKAGE

Éviter toute utilisation abusive mécanique ou électrique. NE PAS faire de court-circuit ni installer
incorrectement. Les piles peuvent exploser, être pyrolysées ou dégazer si elles sont désassemblées, écrasées,
rechargées ou exposées à des températures élevées. Installer les piles conformément aux instructions de
l’équipement. Remplacer toutes les piles de l’équipement en même temps. Ne pas transporter les piles hors
de leur emballage dans une poche ou un sac à mains.

Stockage :
conserver les piles dans un endroit sec à température ambiante normale.
PARTIE 8 : CONTRÔLES DE L’EXPOSITION/PROTECTION PERSONNELLE
Les limites d’exposition professionnelle suivantes sont fournies à titre d’information. Il ne devrait pas se produire d’exposition aux composants de la pile dans des conditions d’utilisation normale par les consommateurs. Dénomination chimique
Limites d’exposition
20 ppm TWA ACGIH TLV 100 ppm peau DFG MAK 20 ppm VL Belgique 20 ppm TWA Suisse Lithium bis-Trifluorométhanesulfonimide (LiTFSI)
Ventilation : aucune ventilation spéciale n’est requise pour l’utilisation normale.

Protection respiratoire :
aucune n’est requise pour l’utilisation normale.

Protection cutanée :
aucune n’est requise pour l’utilisation normale. Utiliser des gants en caoutchouc butyle
lors de la manipulation de piles qui coulent.

Protection oculaire :
aucune n’est requise pour l’utilisation normale. Porter des lunettes de sécurité lors de
la manipulation de piles qui coulent.
PARTIE 9 : PROPRIÉTÉS PHYSIQUES ET CHIMIQUES

Aspect et odeur : petites piles cylindriques. Le contenu est de couleur foncée.
Solubilité dans l’eau : insoluble
Point d’éclair : 35°F (2°C) (1,3-Dioxolane)
PARTIE 10 : STABILITÉ ET RÉACTIVITÉ
Stabilité : ce produit est stable.
Incompatibilité/Conditions à éviter : le contenu de la pile est incompatible avec les agents oxydants forts.
Ne pas chauffer, écraser, désassembler, court-circuiter ou recharger.
GMEL # 2510.1-EU
Page 3 of 6

Produits de décomposition dangereux :
la décomposition thermique peut produire des fumées dangereuses
de lithium, de l’acide fluorhydrique, des oxydes de carbone et de soufre, et d’autres produits de
décomposition toxiques. Le disulfure de fer réagit avec les oxydants pour former du dioxyde de soufre et
avec les acides, pour former du sulfure d’hydrogène.

Polymérisation dangereuse :
ne se produit pas
PARTIE 11 : INFORMATIONS TOXICOLOGIQUES

Effets potentiels sur la santé :
Les produits chimiques et les métaux contenus dans ce produit sont confinés à l’intérieur d’un boîtier scellé.
L’exposition au contenu ne devrait pas se produire sauf si la pile coule, si elle est exposée à des températures
élevées ou si elle est soumise à une utilisation mécanique, physique ou électrique abusive. Le contact avec la
pile peut provoquer une irritation sévère.
Contact avec les yeux : le contact avec le contenu de la pile peut entraîner une irritation sévère.

Contact avec la peau :
le contact avec le contenu de la pile peut provoquer une irritation.
Inhalation : l’inhalation des vapeurs ou des fumées dégagées en raison de la chaleur ou des écoulements
provenant d’un grand nombre de piles peut provoquer une irritation respiratoire et oculaire. Une
concentration élevée peut engendrer des effets sur le système nerveux central y compris des céphalées, des
étourdissements et des nausées.
Ingestion : il n’est pas anticipé qu’il se produise des cas d’ingestion pour les piles de grande taille.
L’exposition à une pile qui coule peut provoquer une irritation des zones buccales et péribuccales internes et
externes.

Données de toxicité aiguë :
Disulfure de fer : pas de données disponibles
1,3-Dioxolane : DL50 orale rat 5200 mg/kg, DL50 dermique lapin 15 000 mg/kg, CL50 inhalation rat 68,4
mg/L/4 heures
Lithium bis-Trifluorométhanesulfonimide : DL50 orale rat 160-210 mg/kg
Sulfolane : DL50 orale rat 1941 mg/kg, DL50 dermique lapin 4009 mg/kg, CL50 inhalation rat >12 mg/L/4
heures
Effets chroniques : les produits chimiques dans ce produit sont confinés dans un boîtier scellé et
l’exposition ne se produit pas dans des conditions normales de manipulation et d’utilisation. On ne s’attend
pas à des effets chroniques du fait de la manipulation d’une pile qui coule.
Organes cibles : peau, yeux, et voies respiratoires.

Carcinogénicité
: aucun des composants de ce produit ne figure sur les listes de carcinogènes de l’ACGIH,
l’IARC, du NTP ou de l’OSHA.
PARTIE 12 : INFORMATIONS ÉCOLOGIQUES
1,3-Dioxolane : CE50 grande daphnie 6950 mg/L/48 heures, CL50 fondule tête de mouton 8294-12057 mg/L/96 heures. Sulfolane : CL50 gambusie 1930 mg/L/96 heures. GMEL # 2510.1-EU
Page 4 of 6
On ne s’attend pas à ce que ce produit présente un risque pour l’environnement. PARTIE 13 : CONSIDÉRATIONS RELATIVES À L’ÉLIMINATION
L’élimination doit être effectuée conformément aux réglementations nationales et locales en vigueur. Les grandes quantités de piles ouvertes doivent être traitées comme des déchets dangereux. Ne pas incinérer sauf lorsque l’élimination est réalisée dans un incinérateur contrôlé. Les piles au disulfure de lithium Duracell sont étiquetées conformément à la Directive européenne sur les piles 2006/66/EC. PARTIE 14 : INFORMATIONS RELATIVES AU TRANSPORT
Le transport des piles au lithium est réglementé en catégorie UN3090 par l’ICAO, l’IATA, l’IMO et l’US DOT. En revanche, les piles au disulfure de lithium DURACELL ne sont pas soumises aux autres dispositions des réglementations à condition d’être emballées et étiquetées conformément à ces réglementations. (La teneur en lithium des piles boutons est inférieure à 1 gramme. La teneur en lithium des piles dont il est question dans ce document est inférieure à 2 grammes). DURACELL certifie que toutes ses piles au lithium satisfont aux exigences du Manuel d’épreuves et de critères des Nations Unies, Partie III, sous-section 38.3 [UN Manual of Tests and Criteria, Part III subsection 38.3]. Si vous assemblez ces piles dans des bloc-piles plus gros, il est recommandé d’effectuer les épreuves de l’ONU afin de vous assurer de satisfaire aux exigences avant l’expédition. Les piles et piles boutons doivent être séparées de manière à empêcher tout court-circuit et sont conditionnées dans des emballages résistants, sauf lorsqu’elles sont installées dans des équipements. À l’exception de celles installées dans un équipement, chaque conditionnement contenant plus de 24 piles boutons ou de 12 piles doit porter un étiquetage indiquant qu’il contient des piles au lithium et que des procédures spéciales doivent être suivies en cas d’endommagement de l’emballage. En outre, chaque expédition doit être accompagnée de la documentation appropriée et le colis doit pouvoir satisfaire à une épreuve de chute. Les colis à expédier contenant des batteries au lithium non rechargeables doivent être étiquetés, quels que soient la taille ou le nombre de piles, et porter la mention ci-après : « PILES PRIMAIRES AU LITHIUM – TRANSPORT À BORD D’UN AVION DE PASSAGERS INTERDIT. » L’exigence d’étiquetage concerne les expéditions par route, rail, mer ou avion-cargo et s’adresse à toutes les expéditions à l’intérieur, à destination ou en provenance des États-Unis. Cette étiquette doit être de couleur contrastée et les lettres doivent faire 12 mm (0,5 pouces) de hauteur pour les colis pesant plus de 30 kg (66 livres) et 6 mm (0,24 pouces) de hauteur pour les colis pesant moins de 30 kg (66 livres). L’expédition des piles au lithium à bord d’avions de passagers n’est plus autorisée, sauf pour ce qui est des piles destinées à un usage personnel. Les passagers aériens peuvent continuer à avoir des piles au lithium non rechargeables dans leurs équipements et une quantité raisonnable de piles au lithium non rechargeable de rechange pour leurs équipements dans leurs bagages à main, mais pas dans leurs bagages de soute. Pour plus d’informations, les voyageurs aériens sont priés de se renseigner sur le site Internet sur la sécurité des transports du Ministère des transports américain [US Department of Transportation (DOT) Safety Travel] sur À compter du 1er janvier 2009, les nouvelles réglementations de l’ICAO pour les expéditions par avions cargo exigent une réduction de la taille des colis et de la quantité de leur contenu et l’utilisation de 2 nouvelles étiquettes. La quantité maximale contenue dans un carton principale unique ne doit pas dépasser 2,5 kg. GMEL # 2510.1-EU
Page 5 of 6
La nouvelle étiquette de mise en garde doit comporter le numéro ONU correct des piles boutons/piles expédiées ainsi qu’un numéro de téléphone pour information. Dans le cas des piles métalliques primaires au lithium, le numéro ONU est UN3090. Le colis doit aussi porter une étiquette avec la mention « avion-cargo uniquement ». À l’heure où nous parlons, l’IMO et l’ADR continuent à suivre la Disposition spéciale 188 des Réglementations modèles de l’ONU. PARTIE 15 : INFORMATIONS RÉGLEMENTAIRES

Classification européenne de la préparation :
Non classifié comme préparation dangereuse.

REACH :
ces produits sont des articles manufacturés et ne sont pas soumis aux exigences de
l’enregistrement REACH. En tant qu’articles, les piles au disulfure de lithium Duracell ne contiennent
aucune des substances extrêmement préoccupantes publiées dans la liste des substances candidates le 28
octobre 2008.
Étiquetage européen : aucun n’est requis
Cet étiquetage n’est pas requis parce que ces piles sont classifiées comme des articles conformément à
REACH et à la Directive sur les Préparations dangereuses et à ce titre, elles sont exemptes de l’obligation
d’étiquetage.
PARTIE 16 : AUTRES INFORMATIONS

Niveau de danger P&G : Santé : 0

Classes européennes et phrases de risque pour référence (voir Parties 2 et 3)
C Corrosif
F Hautement inflammable
T Toxique
Xn Nocif
R11Facilement inflammable
R14/15 Réagit violemment au contact de l’eau en dégageant des gaz extrêmement inflammables
R22 Nocif en cas d’ingestion.
R24/25 : Toxique par contact avec la peau et par ingestion.
R34 Provoque des brûlures
R52/53 : Nocif pour les organismes aquatiques, peut entraîner des effets néfastes à long terme pour
l’environnement aquatique.
=============================================================================
Les données fournies sont à utiliser exclusivement en relation avec la santé et la sécurité dans
l’environnement professionnel.

AVIS DE NON RESPONSABILITÉ :
cette FDS a pour objet de fournir un bref résumé de l’état de nos
connaissances et des conseils concernant l’utilisation de ce produit. Les informations qu’elle contient ont été
compilées à partir de sources estimées fiables par la Société Gillette et ses sociétés affiliées et qui sont
correctes à la connaissance de cette Société. Elles ne prétendent pas constituer un document exhaustif sur les
réglementations internationales de communication des risques.
Ces informations sont données en toute bonne foi. Chaque utilisateur de ce produit devra évaluer les
conditions d’utilisation et concevoir les mécanismes de protection appropriés permettant d’éviter les
expositions des employés, les dommages matériels ou la dispersion dans l’environnement. La Société
Gillette et ses sociétés affiliées n’assument aucune responsabilité pour toute blessure de l’utilisateur ou de
tiers, ou pour tout dommage matériel résultant d’une utilisation incorrecte du produit.
GMEL # 2510.1-EU
Page 6 of 6

Source: http://www.bemoredog.fi/downloads/datasheets/safety/fr/Duracell_Ultra_Lithium.pdf

Material safety data sheet

(form according to EEC Directive 93/112/EC)NAME : LITHIUM, THIONYL CHLORIDE (Li-SOCl2)1 - IDENTIFICATION (of the product and the supplier)LS 14250, LS 14250 C, LS 14500, LS 14500 C, LS 17500, LS 26500, LS 26500 C, LS 33600, LS 33600 C, LSH 26180, LSH 14, LSH 20Solution of lithium tetrachloroaluminate** Lithium tetrachloroaluminate is a combination of lithium chloride (LiCl) and aluminum chlo

20746lbl

RHINOCORT® AQUA (budesonide) NASAL SPRAY DRAFT PRESCRIBING INFORMATION RHINOCORT® AQUA (budesonide) NASAL SPRAY 32 mcg and 64 mcg Unannotated Proposed Package Insert NDA 20-746 RHINOCORT® AQUA™ (budesonide) NASAL SPRAY NDA 20-746 Unannotated Package Insert - Revised August 30, 1999 RHINOCORT® AQUA (budesonide) NASAL SPRAY DRAFT PRESCRIBING INFORMATION RHINOCORT

Copyright © 2010-2014 Pdf Physician Treatment